Select Page

S’accorder à la présence à soi en utilisant la ROUE DE LA CONSCIENCE DE SIEGEL (10 minutes)

L’exercice de la roue de la conscience :

 

Étape 1 : Commencez avec six à huit personnes assises en cercle.

 

Étape 2 : Écoutez l’enregistrement (ou lisez la transcription ci-dessous) – puis restez en silence.

 

Étape 3 : Chaque personne prend des notes sur un journal ou un bloc-notes.

 

 

 

Transcription:

Commencez par vous mettre dans une position confortable et ressentez le rythme de votre respiration

Lorsque vous inspirez et expirez, commencez par visualiser la roue. Le “moyeu” est au centre et quatre quadrants l’entourent d’un rebord englobant tout ce que vous savez et pouvez être conscient. Pour chaque partie de cette pratique, vous enverrez un rayon du moyeu au bord pour concentrer votre conscience. Après chaque partie de cette pratique, nous vous suggérons de vous centrer en respirant profondément avant de continuer.

Maintenant, tournez votre attention vers le premier quadrant – vos cinq sens. Un par un, prenez le temps de concentrer votre attention sur ce que vous voyez, entendez, sentez, goûtez et touchez.

Ensuite, concentrez votre attention sur votre “sixième sens”, les sensations intérieures de votre propre corps. C’est le deuxième quadrant autour du moyeu. Prenez quelques instants pour vous concentrer sur tout votre corps, en prenant conscience des sensations que vous ressentez à l’intérieur de votre être physique, depuis les muscles et les os de votre tête, de vos membres et de votre torse, jusqu’à ressentir les sensations dans les organes de votre corps.

Il est maintenant temps de vous concentrer sur les activités de votre esprit lui-même. Ceux-ci incluent les émotions, les pensées, les souvenirs, les espoirs, les croyances, les rêves, les images, les désirs, les attitudes et les intentions. Cette partie de la pratique est séparée en deux parties. Tout d’abord, commencez simplement par prendre conscience de ce qui entre dans votre esprit – invitez toute activité mentale à prendre conscience.

Une fois que vous avez pris le temps de le faire, l’étape suivante consiste à accorder une attention particulière aux caractéristiques de la manière dont ces activités mentales entrent et sortent de la conscience. Comment apparaissent-ils et passent-ils ? Ces activités apparaissent-elles soudainement ou progressivement ? Restent-ils alors constants, s’estompent-ils ou se répercutent-ils ? Alors comment partent-ils ? Et sont-ils immédiatement remplacés par autre chose ou non ? Si non, comment se sent l’écart entre deux activités mentales ?

Il est maintenant temps d’essayer quelque chose d’un peu différent. Comme dans d’autres parties de cette pratique, envoyez votre rayon d’attention hors du moyeu, mais cette fois, repliez-le vers le moyeu lui-même pour diriger votre attention vers votre conscience. Avec cette partie de la pratique, vous travaillez sur la “conscience de la conscience” et vous ressentez ce que c’est. Cela prendra un peu de pratique, alors essayez d’être patient.

Le quatrième quadrant représente notre sentiment de connexion à des choses extérieures à notre corps. Commencez par concentrer votre attention sur les personnes physiquement proches de vous, puis élargissez-la à d’autres qui sont plus éloignées. Ensuite, élargissez-vous à ceux dont vous vous sentez proche – famille et amis – puis à d’autres avec qui vous êtes engagé, tels que des collègues, des étudiants, des enseignants et d’autres. Puis élargissez pas à pas votre sens de connexion pour inclure ceux qui vivent dans votre quartier, votre ville, votre pays, votre continent, dans le monde entier, et enfin à tous les êtres vivants sur terre.